Le Vérificateur Général reçoit la Présidente de l’Union Francophone de l’Audit Interne

BAMAKO, le 28 Juin 2016 – Le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou Ousmane TOURE, a reçu en audience Madame Mireille HARNOIS, Présidente de l’Union Francophone de l’Audit Interne (UFAI), accompagnée de Madame Kadiatou KONATE, Présidente de l’Association des Contrôleurs, Inspecteurs et Auditeurs du Mali (ACIAM). Madame la Présidente de l’UFAI était en visite de courtoisi Lire la suite

Les Rapports Annuels 2013 et 2014 sont rendus publics

Bamako, le 26 mai 2015 - Monsieur Amadou Ousmane TOURE, Vérificateur Général du Mali, a rendu publics ses rapports annuels de 2013 et de 2014. Conformément à l’article 18 de la loi instituant le Vérificateur Général au Mali, ces rapports annuels ont été solennellement adressés au Président de la République et transmis au Premier Ministre, Chef du Lire la suite

Rapport définitif : Aéronef et Fourniture d’équipements aux FAMA

Télécharger le rapport

Lire la suite

Le Vérificateur Général réitère toute sa disponibilité à ONU-Femmes

BAMAKO, le 21 Aout 2014 – Le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou Ousmane TOURE, a reçu en audience une délégation de l’Organisation des Nations Unies pour les Femmes (ONU-Femme) afin d’échanger sur les perspectives de collaboration ainsi que les enjeux liés à la question du genre au Mali. La d&ea Lire la suite

Gouvernance au Mali : Une Administration Erigée en Mafia, Une dérive inquiétante pour le Mali

posté le 26-01-2017

Source : Le Républicain

L’administration malienne coûte cher au contribuable. Plus de la moitié du budget de l’Etat est consacré au payement des salaires et au fonctionnement de l’administration –bâtiments, parc automobile, télécommunication, déplacements, consommables, etc. Pour chaque franc investi (en infrastructures de base, routes, écoles, etc.), l’état dépense 1,37 franc supplémentaire rien que dans l’administration. De 2010 à 2017, le budget malien a plus que doublé – passant de 1101 milliards FCFA à 2270 milliards FCFA, soit 106% d’augmentation– sans grand impact sur les secteurs vitaux comme éducation et la santé, ou encore l’efficacité des services administratifs. L’impact aurait dû être positif, vu que la croissance démographique n’a été que de 23,1% sur la même période – la population passant à 18,6 millions d’habitants. L’administration malienne est très improductive, mais pire, même les fonds alloués aux investissements disparaissent ou sont utilisées à d’autres fins. Une véritable mafia s’est mise en place pour faciliter l’enrichissement de certains par la fraude et le vol.
Frauder pour s’enrichir:
L’état est pauvre, aime-t-on répéter, mais l’administration ne se prive pas. Les rapports du Bureau du Vérificateur Général (BVG) sont assez éloquents ;Lire la suite ...

Le Vérificateur Général a reçu les coordinateurs du projet d’appui à l’adaptation aux changements climatiques

posté le 07-07-2016

BAMAKO, le 6 Juillet 2016 – Le Vérificateur Général du Mali, Monsieur Amadou Ousmane TOURE, a reçu en audience une délégation de l’UNCDF, l’agence d’investissement des Nations Unies pour les 48 pays les moins avancés du monde (PMA). La délégation était conduite par Madame CISSE Safiatou Diarra, Coordinatrice Technique du Programme « Local Dévelopment Finance Practice » (LDFP).
Les échanges ont porté sur le projet intitulé « Local Climate Adaptive Living Facility » (LoCAL), une initiative de l’UNCDF visant à mettre en place un mécanisme de financement de l’adaptation des collectivités territoriales aux changements climatiques. LoCAL opère à travers des subventions basées sur la performance desdites collectivités en matière de gestion financière, budgétaire et environnementale. Suite au lancement de la phase pilote dans les communes de Kayes et Nioro, les coordinateurs du projet LoCAL effectuent des visites d’échange auprès de l’ensemble des structures de contrôle en vue de mieux comprendre les mécanismes par lesquels la gestion des collectivités territoriales est auditée par l’Etat.
L’UNCDF attache une importance particulière à travailler avec les Collectivités Territoriales. Le but recherché dans ce programme est d’utiliser les mécanismes qui passent par l’Etat afin d’inclure toute la chaîne décisionnelle dans le processus. Mais pour une plus grande efficacité de LoCAL, l’UNCDF insiste sur la transparence, la bonne gestion et la redevabilité. C’est pourquoi la délégation du jour a tenu à rencontrer le Vérificateur Général afin de recueillir ses conseils sur le meilleur moyen d’assurer un contrôle effectif des communes bénéficiaires des fonds du programme.
Le Vérificateur Général a salué l’initiative de cette organisation internationale. Il a expliqué que la préservation de la biodiversité et de l’environnement devrait faire l’objet d’une attention particulière de tous. A ce titre les fonds mis à disposition des Collectivités doivent être rigoureusement gérés par les gestionnaires. Evoquant le contrôle des collectivités territoriales, Amadou Ousmane TOURE a indiqué qu’il procèdera bientôt à la vérification de la gestion des Conseils régionaux et de Cercle ainsi que des communes urbaines de certaines régions du pays. Il a motivé cette décision par sa volonté affichée de faire en sorte que le processus de régionalisation en cours ainsi que les initiatives similaires à celles du projet LoCAL fassent l’objet d’un suivi et d’une évaluation particuliers.

La Cellule Communication